Abomey-Calavi : il crève l’oeil d’un électricien et écope de 60 mois de prison

Le tribunal d’Abomey -Calavi a condamné par défaut, mercredi 21 décembre 2022 , un coiffeur reconnu coupable de coups et blessures volontaires sur un électricien. Un forfait ayant entraîné une infirmité permanente sur ce dernier. Les faits en cause remontent à 2016 à Ouéga dans la commune d’Abomey –Calavi.

Le drame a lieu en effet le  vendredi 18 novembre 2016, suite à un accident de la circulation entre les deux hommes. L’accusé qui prétendait avoir des préjudices, a pourchassé avec un tournevis sa victime, selon la narration des faits.

Une fois qu’il l’a rattrapé, il lui a enfoncé le tournevis dans l’œil droit. Transportée d’urgence à l’hôpital, l’électricien perd définitivement de cet œil après les  examens médicaux.

Interpellé et inculpé pour coups et blessures volontaires ayant entraîné une infirmité permanente, l’accusé a été placé sous mandat de dépôt le 25 novembre 2016.

Après audition,  le coiffeur a déclaré lors d’une enquête préliminaire qu’il a voulu arracher un marteau dans la main de l’électricien quand par mégarde, il lui a fait mal avec son tournevis. Un argument qui ne convainc pas la représentante du ministère public qui précise qu’« aucun marteau ne figure dans le dossier». Elle a donc demandé au tribunal de reconnaître l’accusé coupable de coups et blessures volontaires ayant entraîné une infirmité  permanente et de le condamner à 60 mois de prison dont 18 ferme. Le juge dans son délibéré a plutôt condamné le coiffeur à 60 mois de prison dont 21 ferme.

Notons que l’accusé étant en liberté provisoire depuis le 17 septembre 2018,  il recouvre à présent sa liberté définitive.

Serge ADJAKOU

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *