Tamarin : Un fruit acide aux véritables atouts pour la santé

Le tamarin est un fruit issu du tamarinier et très cultivé pour ses propriétés. Cet arbre est plutôt bien connu surtout pour l’ombre qu’il procure grâce à sa haute taille. Utilisé dans l’élaboration du jus, le tamarin renferme de nombreuses vertus pour le bien-être et fait vivre des communautés.

Originaire de l’île de Madagascar, le tamarinier pousse aujourd’hui dans plusieurs pays d’Afrique tropicale. Le tamarinier est un arbre résistant en raison de son système racinaire à grande profondeur. Il lui faut un apport régulier de 200 millimètres et une température de 20 °C pour croitre idéalement. Cet arbre peut se cultiver sur plusieurs types de sols à l’exception des sols marécageux et argileux.

Le tamarin, ami de l’agro-industrie

Avec ses 80 cm de diamètre, le tamarinier produit un fruit très apprécié par les consommateurs. Il s’agit du tamarin qui se commercialise et se transforme de différentes manières. Au Bénin comme dans plusieurs autres pays d’Afrique, l’une des dérivées les plus répandues du tamarin est le jus. Au Malawi par exemple, ce commerce fait vivre plusieurs communautés ceci en raison de l’existence dans le pays d’une organisation spécialisée dans la transformation des tamarins en jus. En dehors de son utilisation dans la réalisation de jus, le tamarin est également très reconnu à cause de ses nombreuses propriétés médicinales.

Les vertus médicinales du tamarin

Riche en calcium et en potassium, le tamarin est un fruit très présent en médecine traditionnelle. Une récente étude a révélé que la pulpe du tamarin serait très efficace contre la dysenterie, les troubles intestinaux, les parasites et bien d’autres maux. Aussi, aurait-elle une grande efficacité dans le traitement des affections du foie, des reins, ainsi que les troubles du système urinaire. Il est riche en pectine, en acides organiques, et contient de bonnes doses de vitamines C, B1, B2 et B11. Selon cette même étude, le jus de tamarin constitue un remède essentiel aux nausées et vomissements observés chez les femmes enceintes. Il accélère, en outre, la guérison des brulures d’estomac. Suzanne Djossou, infirmière à Hêvié explique que le tamarin peut se consommer en infusion, en gélules dans le traitement de la constipation suivant les indications du pharmacien. Il peut également s’utiliser de manière traditionnelle en jus frais ou en pâte de tamarin.

le tamarin en cuisine

 En dehors de ses nombreuses vertus médicinales, le tamarin est également présent dans certains plats. Pour certaines personnes, la pulpe du tamarin est indispensable dans la préparation des confitures. Elle peut également servir de condiment dans la réalisation de plusieurs sauces dont la célèbre sauce anglaise Worcestershire. Il faut noter que le jus de tamarin s’utilise aussi pour assaisonner des salades. Toutefois, le fruit n’est pas la seule dérivée du tamarinier prisé par les consommateurs, ses feuilles sont également très cuisinées en Asie du Sud-Est sous forme de légume au goût acidulé.

Jocelyne KOUKPOLIYI

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.