Bénin : Le gouvernement limite le nombre de chiens à deux par résidence

Dans le cadre de la lutte contre la pollution sonore au Bénin, le gouvernement a interdit la possession de plus de deux chiens par résidence. A cet effet, le ministre du cadre de vie José Tonato et autres autorités ont, à travers un entretien tenu ce jeudi sur la chaîne nationale ORTB expliqué le bien-fondé de la mesure.

Au Bénin, un nouveau décret vient d’être adopté dans le cadre de la réglementation des bruits. Il s’agit du décret n° 2001 -294 du 08 août 2001 portant réglementation du bruit en République du Bénin. Reçu sur l’ORTB le jeudi 26 mai 2022, le ministre du cadre de vie José Tonato et d’autres autorités ont apporté des éclaircissements quant aux mesures à prendre dans le cadre de la lutte contre la pollution sonore au Bénin.

À cet effet, il a été retenu, sur la base du nouveau décret adopté que le nombre de chiens présents par résidence sera dorénavant limité à deux. En effet, le ministre en charge du cadre de vie et du développement José Tonato a affirmé sur les ondes de la chaîne nationale que le bruit produit par certains animaux de compagnie doit être contrôlé. Selon ses dires, « Si votre chien aboie au-delà des décibels (niveau de bruit) prévus, vous pouvez être sanctionné. Avoir près de 10 chiens dans sa maison, ce n’est plus possible. » Le soutenant dans ses propos, Rosaire ATTOLOU, Directeur départemental du cadre de vie et du développement durable des départements Atlantique et du Littoral ajoute : « C’est au plus deux chiens ». Ainsi, il n’est plus permis de posséder au-delà de deux chiens par résidence.

Par ailleurs, le cas de l’élevage des poulets et autres n’en est pas exclut. Il n’est donc plus possible de faire ces genres d’élevage dans les habitations au risque de tomber sous le coup la loi. Ajouté aux bruits produits par les postes téléviseurs et autres qui sont également proscrits. Rosaire ATTOLOU a été suffisamment explicite dans ses propos lorsqu’il a affirmé que « tous les auteurs des disputes intempestives dans les maisons, menaçant la quiétude du voisinage, seront sanctionnés si les plaintes arrivent à leur niveau ».

Aussi, faut-il noter que les décibels à respecter sont définis en fonction de la zone concernée ; selon qu’il s’agisse d’une zone commerciale, d’habitation ou d’une zone industrielle.

Jocelyne KOUKPOLIYI

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.