Bénin/ UAC : Les étudiants veulent revendiquer pour les transports

Loin de s’améliorer, la situation avec le transport estudiantin devient par les temps qui courent, un véritable casse-tête. Lassé de ces conditions de vie pas très confortable au niveau du transport, le Bureau de Coordination des Comités de Ligne (BCCL) a invité les étudiants à arborer une banderole rouge pour revendiquer de meilleures conditions de transport.

Depuis la réduction quasi drastique du nombre de bus affectés à l’activité de transport estudiantine, les étudiants font face à une situation assez criarde. À en croire les dernières nouvelles du média universitaire, Le Révélateur, seuls deux des cinq bus disponibles et fonctionnels en début d’année académique pour les six lignes existantes, ont été mis en service le mardi 10 mai 2022. Et cela n’est pas près de changer. Cela va sans dire que le nombre de passagers par bus a également reçu un impact.

En effet, de 50, le nombre de passagers passe ainsi à 200 passagers par bus. Un chiffre jugé inacceptable par le collectif des responsables étudiants de l’organe qui en a la charge. C’est donc devant une telle indignation que Diogo Naïnou, Président du Bureau de Coordination des Comités de Ligne (BCCL), à travers une note a invité les étudiants à arborer une banderole rouge à la tête à tous les arrêts tout en les conviant, à compter de ce mercredi 11 mai 2022. Il appelle ainsi à « une manifestation revendicative symbolique ».

Espérant que cette action puisse contribuer au changement de la situation estudiantine actuelle, le grappin vient d’être levé. Notons pour finir que le transport estudiantin est une politique mise en œuvre par le Gouvernement béninois depuis plusieurs années et dont le but est de faciliter le déplacement des étudiants dans le cadre de leur déplacement de leur domicile vers l’université.

Jocelyne KOUKPOLIYI

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.