Tensions en Ukraine : Un cessez-le-feu non respecté à Azovstal

Moscou a annoncé mercredi, que les forces armées russes sont décidé à cesser le feu sur l’aciérie Azovstal dans le port ukrainien de Marioupol dès ce jeudi 05 mai 2022. Malheureusement, cette annonce ne semble pas être respecté à Azovstal.

Dans le but de créer un couloir humanitaire entre 7 heures à 17 heures (heure française) pour évacuer les civils toujours présents sur le site, la Russie a annoncé l’interruption de ces attaques sur l’aciérie Azovstal dans le port ukrainien de Marioupol. Dans un communiqué publié mercredi par le ministère de la Défense russe, la Russie a annoncé que « les forces armées russes vont ouvrir un couloir humanitaire de 08 h à 18 h, heure de Moscou (de 05 h à 15 h GMT) les 5, 6 et 7 mai à partir du site de l’usine métallurgique Azovstal pour évacuer des civils ».

Mais force est de constater que ce cessez-le-feu ne semble pas être respecté. En effet, l’armée ukrainienne a annoncé ce jeudi, que les combats continuaient dans l’aciérie d’Azovstal à Marioupol, où la Russie « essaie d’anéantir » les derniers défenseurs du site, même si elle a annoncé un cessez-le-feu unilatéral à partir de jeudi matin.

Elle précise que « les occupants russes sont occupés à bloquer et essayer d’anéantir les unités ukrainiennes sur le territoire d’Azovstal ». Dépassé par les événements, le président ukrainien Volodymyr Zelensky lance un appel à l’endroit du chef de l’ONU à « sauver » les blessés d’Azovstal.

Pour l’heure, l’Ukraine compte au total 6.134 victimes civiles en Ukraine dont 2.899 tués et 3.235 blessés, au cours de l’attaque militaire russe contre l’Ukraine au 29 avril 2022. Des chiffres qui pourraient être plus élevés selon le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH).

Jocelyne KOUKPOLIYI

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.