Nucléaire : La Corée du Nord met en garde son voisin du Sud

cas d’attaque contre Pyongyang. Kim Yo Jong, la sœur du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, l’a annoncé ce mardi à travers un communiqué.

 

Menacée d’une frappe nucléaire par son voisin du Nord, la Corée du Sud devra rester sur ces grades. La Corée du Nord de Kim Jong Un a adressé ce mardi une mise en garde à l’endroit de la Corée du Sud. Selon cette mise en garde, en cas de provocation d’un conflit entre les deux pays, Pyongyang déclencherait une attaque nucléaire entraînant « une destruction totale et ruine ». C’est ce qu’il ressort du communiqué diffusé ce mardi par l’Agence centrale de presse coréenne. Kim Yo Jong, la sœur du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, a fait cette déclaration.

« Dans le cas où la Corée du Sud opte pour une confrontation militaire avec nous, notre force de combat nucléaire devra inévitablement s’acquitter de son devoir », a déclaré Kim Yo Jong. Elle ajoute que « c’est la mission première de la force nucléaire d’empêcher une telle guerre avant toute autre chose, mais en cas de guerre, sa mission se transformera en celle d’éliminer les forces armées ennemies lors d’une frappe ». Aussi, n’a-t-elle pas manqué de préciser que cela n’est qu’un avertissement et que la Corée du Sud n’était pas un « ennemi principal ».

Notons qu’il s’agit d’un communiqué qui intervient après que le ministre sud-coréen de la Défense, Suh Wook, a indiqué dans une affirmation, que « Séoul avait la capacité de frapper avec précision et rapidité n’importe quelle cible en Corée du Nord » en cas de menace imminente.

Pour rappel, Kim Yo Jong représente depuis longtemps l’un des principaux conseillers de son frère Kim Jong Un et a été promue en septembre à un siège à la Commission des affaires d’État, le principal organe décisionnel de la Corée du Nord.

Jocelyne KOUKPOLIYI

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.