Cybersécurité : le Bénin, le Togo, la RDC adoptent une déclaration à Lomé

Les ministres en charge du numérique et de la transformation digitale de plusieurs pays africains (Togo, Bénin, RDC, Congo, Maurice, Somalie, Namibie) ont adopté mercredi une déclaration sur la cybersécurité et la lutte contre la cybercriminalité. Le texte a été approuvé au premier jour du sommet international qui s’est ouvert à Lomé sur le sujet.

Concrètement, les ministres se sont engagés à signer et ratifier la convention de Malabo sur la cybersécurité et la protection des données à caractère personnel, mettre en place un cadre légal et réglementaire spécifique à la cybersécurité et à la lutte contre la cybercriminalité, ainsi que des organes de régulation, et surtout, renforcer la coopération africaine en la matière.

L’objectif selon ces derniers, est de notamment de “susciter la confiance des investisseurs, et plus généralement accélérer la transformation numérique”.

Selon des données fournies par la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), 52% des pays du continent disposent à ce jour d’une législation sur la protection des données (28 sur 54) tandis que 6 pays sont en train d’en élaborer une.

Joanitha DEGBEAWO

 

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.