Bénin/Politique : Candide Azannaï réagit après la nomination de Patrice Talon à l’UEMOA

L’ancien ministre béninois de la défense et opposant, Candide Azannaï a réagi à la désignation de Patrice Talon à la tête de l’UEMOA, à l’occasion de la commémoration du 27 mars qui marque sa démission du gouvernement de Patrice Talon. Il a saisi l’occasion pour critiquer comme il sait si bien le faire, la gestion de Patrice Talon.

Candide Azannaï ne regrette pas avoir claqué la porte au régime Talon dont il fut l’un des artisans incontestable. Il l’a encore prouvé ce week-end en s’en prenant à la gouvernance de son patron. En effet, après l’annonce en grande pompe dans les médias, le ministre béninois des affaires étrangères, Aurélien Agbenonci a confirmé en début de week-end dernier que le président Patrice Talon a été désigné pour diriger la Conférence des chefs d’Etat de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA)

Mais le Coordinateur Exécutif National de la Résistance Nationale, Candide Azannaï est sorti de son silence pour réagir à la propagande autour de cette désignation. Pour lui, «le tintamarre en cours qui laisse prétendre que cette désignation tournante résulterait d’un mérite personnel de Patrice Talon procède d’un détournement d’une désignation banale pour tenter en vain un effacement de l’illégitimité de celui-ci à la tête du Bénin »

Il s’est également prononcé sur l’exposition des trésors royaux qu’il traite du «folklore». «Ce folklore procède d’une profanation confiscatoire et d’un détournement de patrimoine historique commun à des fins inavouées et politiques d’un pouvoir sectaire exclusivement monochrome, à la quête désespérée de légitimité », a-t-il réagi.

Joanitha DEGBEAWO

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.