Burkina Faso : KABORÉ serait victime de traitements inhumains

L’ancien président Roch Marc Christian Kaboré se propose d’intenter une action en justice, dans les tout prochains jours, devant la Cour de Justice de la Cedeao. L’information a été rendue publique par Me Benjamin Chouai, l’un des avocats de Roch Marc Christian Kaboré, qui a accordé une interview à RfI. Me Benjamin Chouai qualifie la détention de son client d’arbitraire et d’illégale. Le changement régulier de résidence sans préavis, l’interdiction de visite et de communication avec ses proches et avec l’extérieur et l’isolement sont les traitements dont l’ancien Chef d’État est victime et que ses avocats décrivent comme inhumains sont autant d’éléments qui fondent Roch Marc Christian Kaboré à envisager la saisine très prochaine de la Cour de Justice de la Cedeao afin que sa situation connaisse une issue juridique heureuse. Pour rappel, l’ancien Chef de l’État burkinabé a été renversé le 24 janvier 2022 par un coup d’État et contraint à la démission. Il est, depuis lors, gardé en résidence surveillée.

Joanitha DEGBEAWO

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.