À l’occasion de la célébration de la Journée internationale des droits de la femme (JIF), Anique Djimadja, femme politique et grande figure féminine de l’Union Progressiste, a adressé ses félicitations à Patrice Talon. Elle salue son ambition d’améliorer le statut de la femme béninoise.

À l’occasion de la célébration de la Journée internationale des droits de la femme (JIF), Anique Djimadja, femme politique et grande figure féminine de l’Union Progressiste, a adressé ses félicitations à Patrice Talon. Elle salue son ambition d’améliorer le statut de la femme béninoise.

Basée sur le thème « L’égalité aujourd’hui pour un développement durable », la 27e édition de la journée internationale de la femme. Pour marquer ce jour, Anique Djimadja, femme politique et grande figure féminine de l’Union Progressiste estime que le thème de cette année invite à davantage plus de réflexions en vue de mener des actions concrètes pour la levée des contraintes liées à l’autonomisation de la femme et à son émergence dans la société.

Très importante dans la promotion de la femme, cette édition de la journée internationale de la femme repose essentiellement sur la reconsidération du rôle et de la place de la femme en tant qu’actrice de choix dans le processus de développement.

Selon Anique Djimadja, « il s’agit d’un thème qui évoque la prise de conscience par la femme elle-même de son pouvoir, de son potentiel et de sa résilience pour la lutte pour l’égalité ». Cette question de l’égalité des sexes vieille de plusieurs décennies selon elle n’a pas connu d’avancée significative en Afrique comme dans les pays occidentaux. Ceci, en raison des paramètres sociologiques liés à l’analphabétisme, la non-autonomisation de la femme et à l’absence de volonté politique.

Patrice Talon, leader dans la promotion de la femme béninoise

Reconnaissante de l’apport du chef de l’Etat Patrice Talon dans la promotion de la gent féminine, Anique Djimadja a surtout loué ses efforts et salué le leadership du chef de l’État. Consciente de ces actions, elle n’a pas manqué de lui adresser ses reconnaissances.

« En cela, il me paraît juste de saluer le leadership du président Patrice Talon qui s’est donné pour ambition d’améliorer le statut de la femme béninoise » a laissé entendre Anique Djimadja. Elle va plus loin en citant quelques actions du chef de l’État dans le sens de l’amélioration du statut de la femme béninoise.

« Vous avez dû constater avec moi que 2021 aura été l’année de la femme béninoise au regard des nombreuses lois qui ont été votées en faveur de sa promotion et de sa protection. Il ne faut pas oublier la création de l’institut de la Femme qui peut désormais se constituer partie civile pour la défense des droits de la femme », a-t-elle ajouté.

Elle n’oublie pas également le rôle et l’engagement des députés de la 8e législature, qui, sous le leadership du président Louis Vlavonou ont œuvré pour la création un cadre législatif pour la promotion et la protection de la femme ».

Jocelyne KOUKPOLIYI

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.