Bénin : SmileTrain outille des agents paramédicaux sur la réparation des instruments chirurgicaux

SmileTrain milite pour la performance clinique des agents médicaux dans les blocs opératoires. C’est d’ailleurs pourquoi l’ONG américaine organise du 28 février au 13 mars 2022, un atelier de formation sur les techniques de réparation des instruments chirurgicaux au profit du personnel paramédical au Centre National Hospitalier Hubert Koutoucou Maga (CNHU) de Cotonou. Une initiative qui pour plusieurs participants vient à point nommé.

Une fois encore, SmileTrain réitère son engagement pour des prestations et soins chirurgicaux de qualité au profit des patients en Afrique. En effet, après le séminaire de formation au profit d’une dizaine d’infirmiers sur la prise en charge des fentes labio-palatines organisées en août 2021, l’Ong apporte un appui en renforcement de capacité dans le plus grand centre hospitalier du Bénin. Pendant deux semaines, huit professionnels de la santé venus du Bénin, du Sénégal, de la Côte-d’Ivoire et du Togo vont apprendre à réparer les instruments chirurgicaux utilisés dans les blocs opératoires.

Démarrée ce 28 février 2022, cette formation est selon Docteur Nina Capo Chichi, représentante et directrice par intérim de l’ONG SmileTrain en Afrique de l’Ouest, une occasion pour chaque professionnel de la santé de mieux s’outiller en matière de réparation des instruments chirurgicaux. En effet, les instruments chirurgicaux constituent des éléments indispensables pour une bonne prise en charge et la sécurité des patients au sein de chaque centre de santé. La maîtrise de leur maintenance représente pour les hôpitaux un véritable atout à plus d’un titre. Ceux-ci disposeront désormais d’une équipe technique autonome en matière de maintenance et d’entretien de ces équipements souvent difficile à trouver sur le marché local, les ressources matérielles et financières déployées habituellement seront désormais rationalisées, les équipements qui ont encore du potentiel seront recyclés.

Un atout de plus pour les spécialistes de la santé

Dieudonné Gnonlonfoun, Directeur général du CNHU souligne qu’il s’agit d’un programme standard pour les hôpitaux des pays développés. Il estime que cette formation permettra de fournir aux hôpitaux des techniciens qualifiés capables de réparer, d’entretenir l’ensemble des instruments chirurgicaux disponibles d’économiser de l’argent, de réduire les déchets et d’améliorer le niveau sécuritaire des appareils dans les hôpitaux de provenances des participants.

Abondant dans le même sens, le professeur Armand Raphaël Azanmansso, directeur des infrastructures des équipements et de la maintenance du CNHU de Cotonou ajoute que c’est un atelier qui permettra au centre de récupérer bon nombre de matériel autrefois abandonnés parce que jugés inutilisables. Celui-ci espère qu’au terme de cette formation, chaque agent de santé soit en mesure de réparer et d’entretenir chaque instrument endommagé.

Pour les participants, l’espérance de professeur Azanmansso apparaît comme une certitude. « Avant, on jetait nos matériels. Mais cette formation va nous aider et on pourra réparer nous-même » assure, Assiédou Kambé, Instrumentiste et responsable du bloc opératoire à la clinique Polymède en Côte-d’Ivoire.

Tout comme elle, Abi Coli, agent de santé à l’hôpital Adjido d’Anêho au Togo est heureux d’être un bénéficiaire d’une telle formation qui pour lui est une première en ans de carrière. Il profite de l’occasion appeler chaque participant présent faire bonne usage des enseignements de SmileTrain pour le bien de leur patient et de de leurs centres de santé respectifs.

Jocelyne KOUKPOLIYI

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.