Politique : Après la Russie, la Biélorussie décide de recourir aux armes

Pendant que les occidentaux se liguent contre la l’opération militaire de la Russie en Ukraine, un allié de Moscou, la Biélorussie, décide de modifier sa constitution pour passer du non nucléaire à l’autorisation des armes nucléaires.

Les derniers événements survenus en Ukraine ont poussé la Biélorussie, également sanctionnée pour avoir soutenu l’opération militaire russe en Ukraine, à organiser un référendum dimanche sur l’autorisation des armes nucléaires. La Commission électorale centrale du Bélarus a déclaré que le taux de participation s’élevait à 78,61%, dont 65,2% ont voté en faveur du changement.

Ce nouvel amendement permet à la Biélorussie de disposer désormais d’armes nucléaires. Ce qui suppose que le président Alexandre Loukachenko à la possibilité de ramener des armes nucléaires sur le sol biélorusse pour la première fois depuis que le pays les a abandonnées après la chute de l’Union soviétique. L’Occident a déclaré qu’il ne reconnaîtrait pas les résultats du référendum qui se déroule dans le contexte d’une vaste répression contre les opposants nationaux au gouvernement.

En s’exprimant le dimanche 27 février 2022 dans un bureau de vote, Loukachenko a déclaré qu’il demanderait à la Russie de restituer les armes nucléaires à la Biélorussie, si l’Occident décidait d’armer ses pays voisins de l’OTAN. « Si vous (l’Occident) transférez des armes nucléaires en Pologne ou en Lituanie, à nos frontières, alors je me tournerai vers Poutine pour qu’il restitue les armes nucléaires que j’ai données sans aucune condition », a-t-il déclaré.

La Biélorussie a remis ses armes nucléaires à la Russie dans le cadre du  mémorandum de Budapest, dans lequel la Russie a donné l’assurance de respecter l’indépendance et la souveraineté de l’Ukraine, de la Biélorussie et du Kazakhstan en échange du désarmement nucléaire.

Joanitha DEGBEAWO

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.