Algérie : L’ex-ministre de l’Énergie condamnée à 20 Ans de Prison

L’ancien ministre de l’énergie algérien, Chakib Khelil, en poste pendant 10 ans sous le règne d’Abdelaziz Bouteflika, a été condamné à 20 ans de prison ce lundi 14 février 2022 par le tribunal algérien.
20 ans de prison ferme à l’encontre de l’ancien ministre Chakib Khelil, dans le cadre du premier procès dans l’affaire de corruption lorsqu’il était à la tête du secteur. C’est la décision du juge du pôle pénal économique et financier du tribunal de Sidi M’hamed (Alger) contre l’ex-ministre de l’Énergie sous la présidence d’Abdelaziz Bouteflika.
Il a été également condamné à verser une amende de 2 millions de DA, avec le maintien du mandat d’arrêt international émis en septembre 2019, conformément aux réquisitions du procureur de la République.
De même Mohamed Meziane l’ancien PDG du groupe Sonatrach, a écopé, d’une peine de 5 ans de prison, tandis qu’une peine de 6 ans de prison a été prononcée à l’encontre de son adjoint, Abdelhafidh Feghouli, assortie d’une amende d’un million de DA chacun.
Rappelons que les accusés étaient poursuivis pour dilapidation de deniers publics, abus de fonction, conclusion de marchés publics contraires à la réglementation en vigueur notamment pour la réalisation du complexe gazier d’Arzew (Oran) en 2008. Au cours de cette opération, le Groupe italien Saipem a été privilégié, sur instruction de l’ancien ministre, Chakib Khelil, au détriment d’une société émiratie qui avait pourtant présenté une meilleure offre.
Joanitha DEGBEAWO

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.