Guinée Bissau: la force d’intervention de la CEDEAO bientôt sur le terrain

Réuni jeudi à Accra, au Ghana, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a décidé de l’envoi d’une force d’appui à la stabilisation de la Guinée Bissau. Celle-ci a été victime d’un coup d’Etat manqué le mardi 1er février 2022.

Dans le but d’examiner la situation de la sous-région marquée par une multiplication de coups d’Etat, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’est de nouveau réunie. Un sommet extraordinaire qui s’est soldé par la décision de la CEDEAO d’envoyer une force d’appui à la stabilisation de la Guinée Bissau.

En effet, suite à de nombreuses analyses effectuées sur la situation du Burkina Faso, du Mali et celle qui prévaut actuellement en Guinée Conakry, les dirigeants ouest-africains ont réitéré leur reprobation de la tentative de coup d’Etat perpétré en Guinée Bissau le mardi 1er février 2022.

Les membres de la communauté ont exprimé leur solidarité avec le président Umaro Sissoco Embaló ainsi que le peuple bissau-guinéen.

Après ce sommet extraordinaire des pays membres de la communauté, la CEDEAO a choisi d’envoyer sa force d’intervention à la Guinée Bissau. C’est du moins ce qu’on peut comprendre du communiqué final de la CEDEAO. « La Conférence, au vu de ces derniers développements, décide de l’envoi d’une force d’appui à la stabilisation du pays» , indique le communiqué. Cette mesure sera exercée dans l’espoir de rendre impossible une nouvelle tentative de coup d’Etat en Guinée Bissau.

Jocelyne KOUKPOLIYI0SHARES

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.