Affaire Kaboré : Après la CEDEAO, l’Union africaine s’y met

L’union africaine (UA) a suspendu le Burkina Faso suite au coup d’État contre le président Kaboré. La décision est tombée ce lundi 31 janvier 2022.

Une nouvelle sanction frappe le Burkina Faso. Le pays des hommes intègres a été suspendu par l’Union africaine jusqu’à nouvel ordre. Selon RFI, la décision est tombée ce lundi 31 janvier et entre en vigueur jusqu’à l’instauration d’un nouveau cadre constitutionnel.

La sanction fait suite au putsch qui a renversé le régime du président Roch Kaboré le 24 janvier 2022. Avant l’UA, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a suspendu le Burkina —Faso.

L’organisation des Nations Unies (ONU) et l’Union européenne (UE) ont également condamné le coup d’État au Burkina Faso et exige la libération du désormais ex-président Roch kaboré.

Joanitha A. DEGBEAWO

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.