Terrorisme : la zone frontalière Bénin — Niger — Nigeria en proie au groupe d’Ansaru

Le groupe terroriste Ansaru envisage s’installer dans la zone frontalière entre le Bénin, le Niger et le Nigeria. L’annonce a été faite à travers un communiqué quelques jours après les attaques terroristes enregistrées au nord du pays.

L’installation d’un groupe de terroriste d’Ansaru à la frontière Bénin — Niger — Nigeria prendra effet en cette année 2022. Les membres de ce groupe ont émis ce projet qu’ils comptent rendre effectif. Ainsi, la zone frontalière entre le Bénin, le Niger et le Nigeria est susceptible d’être la proie de nouvelles attaques de terroristes.

À en croire le spécialiste Wassim Nasr, la zone pourrait être confrontée à une flambée des activités terroristes dans la zone. « La zone des trois frontières entre le Nigeria, Niger et Bénin pourrait devenir l’équivalent de ce qu’on voit à la frontière entre Mali, Niger et Burkina Faso », a -t-il déclaré.

Faut-il rappeler que cette annonce de l’installation d’un groupe terroriste dans cette zone n’est pas une première. Toutefois, il s’agit d’une zone qui bénéficie d’un niveau de sécurité assez élevé grâce à la forte mobilisation des troupes armées nigérianes.

Jocelyne KOUKPOLIYI

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.