Bénin : l’AGK, l’IKB et le CIR lancent la 7e édition de la conférence du karité

La jeune Interprofession du Karité Bénin conjointement avec l’Alliance Globale de Karité (AGK) et le Cadre Intégré Renforcé (Cir) organisent du 6 au 8 décembre 2021 la Conférence annuelle de karité. La salle de conférence du stade Général Mathieu Kérékou a servi de cadre à la cérémonie officielle de ce rendez-vous.

« Soutenir l’industrie globale du karité pour une filière forte, compétitive et durable » : c’est le thème autour duquel se déroule la conférence annuelle de karité pour le compte de l’année 2021. Cette rencontre qui est à sa septième édition regroupe les cadres des ministères de l’Agriculture, des Petites et moyennes Entreprises et du Commerce, de même que les OPA de la filière. Elle représente une occasion pour tous ceux-ci de discuter des défis du développement du secteur.

À en croire Gilles Roger Adamon, Président de l’interprofession du karité, cette conférence est une « occasion pour chaque acteur de présenter au public le niveau d’engagement personnel de chacun ». Selon lui, la filière karité a été un véritable succès cette année notamment grâce aux femmes, principaux bras ouvriers de cette filière.

Pour la Fondation des États-Unis pour le développement en Afrique, la filière karité revêt une importance stratégique, selon Eric Newman, porte-parole des Partenaires techniques et financiers. Elle a connu un accroissement rapide et a permis aux acteurs du secteur de réaliser un bilan assez prometteur. Urbain Gbeou, représentant du directeur général de l’Agk renchérit ces propos. Il évoque les nombreuses actions réalisées au cours de ces deux dernières années qui ont apporté des changements positifs dans le secteur malgré les impacts économiques de la pandémie du Covid 19. Il s’agit à titre illustratif, de l’installation de nouvelles usines et l’augmentation des capacités de plusieurs autres déjà opérationnelles. L’intensification des activités de collecte, du stockage et de commercialisation de l’amande de même que l’augmentation numérique des coopératives et des efforts pour renforcer les capacités de collectes de traitement et de stockages des noix de karité.

Gilles Adamon, Président de l’IKB transmet une attestation de reconnaissance à Gaston Dossouhoui, Ministre de l’Agriculture

« Avec le programme national de développement du karité, notre pays dispose désormais d’une véritable boussole pour guider nos actions en vue d’attirer les investissements structuraux indispensables au développement durable de la filière karité au Bénin », a déclaré Gaston Dossouhoui, ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la Pêche. En appui à cette mesure du gouvernement, il souligne la nécessité de soutenir la multiplication des plants de karité afin de renouveler les parcs en voie de disparition.

Plusieurs activités se déroulent dans le cadre de cette conférence parmi lesquels des panels et une foire dédiée aux produits agroalimentaires et cosmétiques à base de Karité cultivés au Bénin. Ces stands restent ouverts jusqu’au 8 décembre pour permettre aux populations de Cotonou de s’offrir des produits du savoir-faire béninois. Soulignons par ailleurs que le Président de l’Ikb a profité de la cérémonie officielle de lancement de la CAK pour décerner une attestation de reconnaissance aux différents acteurs qui participent à la promotion du secteur Karité.

Jocelyne KOUKPOLIYI

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.