Algérie : Saïd Boutéflika condamné pour entrave à la justice

Accusé pour abus de pouvoir, Saïd Boutéflika, le frère de l’ancien président algérien Abdelaziz Boutéflika a été condamné ce mardi à deux ans de prison. Comparu devant le tribunal criminel de Dar el-Beida d’Alger, l’Agence de presse officielle APS annonce qu’il est accusé pour entrave à la justice.

À la suite du décès de l’ancien président algérien Abdelaziz Boutéflika causé par un accident vasculaire cérébral en 2013, le régime qu’entretenait celui-ci s’est relativement effondré. Dès lors, plusieurs personnalités ont été arrêtées dont le frère du défunt, Saïd Boutéflika. Ce dernier a été condamné ce mardi par le tribunal à deux ans d’emprisonnement fermes. D’après l’agence de presse officielle APS, Saïd Boutéflika a été condamné par le tribunal criminel de Dar el-Beida d’Alger, pour abus de pouvoir, incitation à la falsification de documents officiels et entrave à la justice. Le parquet avait requis contre l’accusé une peine de sept ans d’emprisonnement. Cependant, il s’est en sorti finalement avec deux ans de prison.

Pour rappel Saïd Boutéflika, âgé de 63 ans avait déjà été arrêté puis condamné à 15 ans d’emprisonnement pour complot contre l’État et l’armée en 2019. Il a ensuite été relâché par une cour d’appel militaire le 02 janvier avant sa nouvelle condamnation.

Jocelyne KOUKPOLIYI

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.