SIKO 2021

SIKO 2021: Panels thématiques, Expositions, B2B et formations meublent l’événement 

Du 7 au 9 octobre 2021 a eu lieu au SIAO, Ouagadougou, la 2e édition du  Salon International du Karité de Ouagadougou (SIKO) combinée avec la Conférence Nationale du Karité (CNK).

L’èvènement, placé sous le thème « Faire  de la transformation des produits du karité, un des principaux leviers de création d’emplois et de lutte contre la pauvreté des femmes et des jeunes en contexte de Covid-19 », a été meublé par diverses activités notamment  des discussions en panels sur plusieurs thématiques à savoir : l’état des lieux, les défis et perspectives de développement de la filière karité au Burkina Faso ;   l’industrie du karité et les opportunités de création d’emplois au profit des jeunes et des femmes ; le financement du secteur et les produits financiers adaptés aux défis de la compétitivité ; l’environnement et la protection de la ressource karité et l’autonomisation des femmes. Outre les panels, une expositions des PMEs pour promouvoir les produits du karité, des sessions B2B et une série de formation sur les exigences d’exportations du beurre de karité, des amandes et des produits cosmétiques de l’Afrique de l’Ouest vers des marchés porteurs en Asie (Japon, Chine, Corée du Sud) et en Afrique (Afrique du Sud, Angola, Kenya).

La visite des stands des produits du karité

Organisé par la Table Filière Karité (TFK) en collaboration avec l’Alliance Globale du Karité (AGK) et l’Unité Nationale de Mise en Œuvre du Cadre Intégré Renforcé au Burkina Faso (UNMO-CIR), l’évènement a réuni près de 400 acteurs de l’industrie du karité. Aaron Adu, Directeur Général de l’AGK, confie lors de la cérémonie d’ouverture que: ‘’le Salon International du Karité de Ouagadougou et la Conférence Nationale du Karité s’inscrivent dans la droite ligne de la vision et des aspirations des acteurs de la filière karité au Burkina Faso, et cadre avec les interventions actuelles de notre Alliance commune’’. Il a également souligné quelques résultats clés issus du Programme Régional d’Appui au Développement Commercial et Inclusif du Karité (PRADCIFK), une initiative régionale, financée par le Cadre Intégré Renforcé (CIR) et implémentée en étroite collaboration avec les Unités de mise en œuvre du CIR dans quatre pays à savoir : le Bénin, le Burkina Faso, le Mali et le Togo. Il s’agit entre autres de la construction de 36 entrepôts au profit des femmes collectrices et transformatrices des pays bénéficiaires, dont 13 entrepôts au profit du Burkina Faso.

Vue partielle des participants

Plus de 17 000 femmes  formées en développement coopératif et gestion d’entreprise dans les quatre pays, et 79 coopératives dont 20 au Burkina Faso ayant vu leur capacité renforcées grâce aux formations sur la formulation de savon. Le Ministre de l’Environnement, de l’Économie Verte et du Changement Climatique, Siméon Sawadogo, a prononcé au nom du président du Faso, le discours d’ouverture officielle de l’événement. Il a par ailleurs invité à la consommation des produits du karité au niveau local:  »Faites des plaquettes de beurre pour la cuisine’’ a-t-il laissé entendre.

Méchac A.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.