Burkina Faso/Ouverture du procès sur l’assassinat de Thomas Sankara en l’absence du principal accusé

Ce lundi 11 octobre 2021 s’ouvre au tribunal militaire de Ouagadougou, le procès sur l’affaire de l’assassinat de l’ancien président Thomas Sankara. Intervenant plus de trois décennies après sa mort, ce procès se tient en l’absence du principal accusé, Blaise Compaoré.

Afin d’élucider les circonstances du meurtre de l’ex-président burkinabè Thomas Sankara et de comprendre le rôle de la France dans ce crime odieux, la justice du Burkina Faso a rendu effective l’ouverture du procès qui a démarré ce lundi. Décédé le 15 octobre 1987, l’ancien chef d’état burkinabé Thomas Sankara continu de fait parler de lui, notamment par son esprit patriotique. Trois décennies après son décès et suite à cinq années de recherches approfondies, le procès tant attendu démarre ce lundi au tribunal militaire de Ouagadougou. Au total 14 personnes sont impliquées dans cette affaire. Parmi ceux-ci l’ancien chef d’État Blaise Compaoré. En exile, ce dernier principal accusé dans cette affaire ne sera pas présent à ce procès. Ses avocats dénoncent un « procès politique » devant une « juridiction d’exception ».

Ayant pris le pouvoir après le coup d’État de 1987, Blaise Compaoré âgé de 70 ans et principal accusé dans le meurtre du leader de la révolution burkinabè Thomas Sankara, vit en Côte d’Ivoire depuis 2014 suite à son reversement suite à une insurrection populaire.

Jocelyne KOUKPOLYI

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.