Bénin : La Brigade des mœurs en guerre contre l’habillement indécent

Le chef adjoint de la Brigade des mœurs Emmanuel Agbodjan a mis en garde le jeudi 19 août 2021 contre les mauvaises habitudes observées dans le style vestimentaire des jeunes. Au cours d’un entretien accordé au journal La Nation, il annonce une répression .

« Sein dehors, caleçon et perles exposés », ce sont les points visés par l’adjoint au chef de la Brigade des mœurs dans la nouvelle répression qui se fera à travers tout le Bénin. En effet, on observe dans l’habillement de certains jeunes principalement, des comportements totalement à l’antipode des bonnes mœurs. C’est ce qu’a fait comprendre Emmanuel Agbodjan dans son entretien à La Nation. Il estime que certains comportements vestimentaires sont à réprimer. C’est pourquoi: « La Brigade des mœurs s’intéresse aux faits d’outrage à la pudeur publique , déclare-t-il.  Il s’agit selon le chef adjoint de la Brigade des mœurs, des gens qui s’habillent sans décence, les jeunes garçons qu’on voit en circulation avec le pantalon en dessous des fesses, les filles qui s’habillent les perles exposées, le nombril dehors, les seins à peine voilés.

“Une personne normale, qui a tous ses sens, mais qui s’habille de cette façon à provoquer les autres et porter atteinte à la pudeur publique est en infraction”, martèle Emmanuel Agbodjan. Il estime ainsi qu’il est entièrement illégal de se cacher derrière la “mode” pour adopter un habillement indécent. D’autant plus qu’elle ne protège nullement contre la rigueur de la loi.

La dépravation des mœurs sur la toile n’échappe pas à la répression

La répression annoncée touchera également sur les réseaux sociaux. En effet, la Brigade des mœurs annonce avoir reçu des centaines de plaintes en rapport avec l’atteinte à la vie privée et la dépravation des mœurs sur les réseaux sociaux. Une situation préoccupante pour la Brigade des mœurs qui dénonce la mauvaise habitude des jeunes filles qui diffusent et partagent des images à caractère sexuel ou obscène sur les forums en ligne.

Face à cette situation, le chef adjoint de la Brigade des mœurs lance un appel à l’attention des parents quant à leur responsabilité dans l’éducation des enfants à cette période où la révolution technologique dicte une conduite impudique aux jeunes gens. Par ailleurs, il invite la jeunesse à se détourner de certaines habitudes qu’il considère notamment comme une “offense à leur famille”.  Toutefois, la Brigade des mœurs est entièrement déterminée à réprimer ses comportements, car, comme l’a souligné Emmanuel Agbodjan, “nul n’est censé ignorer la loi”.

Jocelyne KOUKPOLIYI

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.